Covid-19 et confinement : quelles conséquences pour le passage de l’examen FCL.055 ?

By | 11 novembre 2020

Lors du premier confinement du mois de mars dernier, les pilotes sous licence française avaient bénéficié d’une prorogation “spéciale COVID”, avec un repoussage automatique de toutes les échéances FCL.055 à fin novembre 2020. Sauf erreur, la DGAC ne compte pas renouveler ce geste suite au deuxième “lockdown”. 

Les pilotes dont la qualification linguistique périme au 30 novembre devront donc trouver une solution de renouvellement malgré la situation sanitaire. 

La situation actuelle (au 11 novembre 2020)

A la différence du premier confinement, les examens et formations professionnels peuvent être maintenus. Il est donc possible (en principe) d’aller voir un opérateur agréé pour un test “en chair et en os”, tout en respectant les gestes barrières. 

Dans les centres de la DGAC, des sessions continuent à être proposées sur le site “OCEANE”. Les sessions physiques sont également disponibles via les opérateurs de type “nouvelle génération” à plusieurs endroits en France. 

Ceci étant dit, il n’est pas impossible que les mesures actuelles soient renforcées d’ici la mi-novembre, dans quel cas d’autres restrictions pourraient être imposées. 

Tests “à distance” : solution sûre face au confinement ?

Depuis le début de l’année, certains tests “nouvelle génération” sont également proposés en ligne, via des plate-formes interactives et des outils de vidéo-conférence.

Certes, ces tests apportent une solution souple à la situation actuelle. Or, il faut néanmoins prendre le temps de faire quelques vérifications avant de s’engager : 

  1. Compatibilité avec la licence détenue

Parmi les tests “en ligne”, il faut distinguer deux variantes : les tests “automatiques” et les tests “en direct” (FCL055 en vidéoconférence).

Les tests “automatiques” consistent à interagir avec un logiciel en ligne, qui enregistre vos réponses via votre webcam. Ces réponses sont alors visionnées après-coup par un examinateur qui attribuera votre note. 

Les tests “en direct”, comme leur nom l’indique, se déroulent en live avec un ou des examinateurs, via une plate-forme de vidéo-conférence (Teams, Skype…). 

Si vous avez une licence française, la DGAC accepte les deux types d’examens : “Les méthodes d’évaluation des examens de compétence linguistique relèvent de la seule autorité de l’aviation civile de l’Etat membre dont dépendent le LPE ou LPO.”

Par contre, certains pays, notamment l’Irlande, n’acceptent pas les examens automatiques : “Web-based testing methods are not currently accepted by the Authority.”

Il est donc essentiel de vérifier auprès de l’autorité émmetrice de votre licence que l’examen passé sera accepté.

        2. Matériel nécessaire

Cela parait évident, mais un FCL055 en ligne nécessite un équipement suffisant. En général, il faut : 

  • Une connexion internet suffisante (fibre ou 4G de préférence)
  • Un appareil avec webcam. Les ordinateurs ont tendance à mieux marcher que les tablettes, car l’écran permet un meilleur affichage des supports d’examen. Ceci étant dit, si vous n’avez qu’une tablette, celle-ci peut également faire l’affaire. Un conseil : pensez à demander le nom de la plate-forme utilisée afin que vous puissiez installer l’application qui va bien
  • Se situer dans un endroit fermé et sans interruption. Les organismes proposant les FCL.055 par vidéo-conférence ont dû oeuvrer longtemps avant de convaincre leur autorité de la fiabilité de ce type d’examen, il ne faut donc pas donner de raison de penser que vous trichez !

Si vous souhaitez avoir des conseils sur l’organisation d’un FCL055 en vidéoconférence ou d’un FCL055 en présentiel pendant le confinement, n’hésitez pas à contacter James.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire