FCL055 : Qu’est-ce qu’un niveau 5 ?

By | 3 août 2021

A l’embauche, de nombreuses compagnies éxigent un FCL.055 en anglais. Ce précieux sésame se révèle d’autant plus important que les compagnies commencent petit à petit à rouvrir les sélections pour affronter la période post-Covid. Dans cet article, nous vous présentons les grandes lignes du niveau 5, et quelques astuces pour vous aider à obtenir votre FCL55 niveau 5.

FCL.055 Niveau 5 : Les bases

Que vous passiez votre examen FCL.055 directement à la DGAC, ou chez un opérateur de type “nouvelle génération”, vous serez évalué selon les 6 critères de la grille OACI, à savoir : 

  • La prononciation (Pronunciation)
  • La grammaire (Structure)
  • Le vocabulaire (Vocabulary)
  • L’aisance (Fluency)
  • La compréhension (Comprehension)
  • L’interaction (Interaction). 

Dans une évaluation, c’est la note la plus basse qui prime sur le reste, c’est-à-dire que si vous obtenez (par exemple) des niveaux 5 en interaction, compréhension,  aisance, vocabulaire, et grammaire, mais que vous n’avez qu’un 4 en prononciation, votre résultat final sera un niveau 4. 

Astuces pour obtenir un niveau 5 FCL.055

Chez les francophones, nous avons constaté que la majorité des pilotes n’ayant pas réussi à obtenir un niveau 5 présentaient le plus de lacunes aux 3 premiers critères, à savoir la prononciation, la grammaire, et le vocabulaire.

Prononciation

Pour un niveau 5 en prononciation, il faut que l’influence de votre langue natale “n’interfère que rarement avec la compréhension”. Concrètement, pour un francophone, il faut travailler (entre autre) :

  • La prononciation des voyelles et/ou des différentes combinaisons de voyelles
  • L’élimination des “h fantômes”, c’est-à-dire des “h” aspirés qui apparaissent là où ils n’ont pas lieu d’apparaitre.

Voir aussi :

  1. Exemple d’un worksheet Lingaero sur la prononciation
  2. Vidéo de James sur la pronciation dans l’anglais aéronautique

Grammaire

Pour obtenir un niveau 5 en grammaire, la grille stipule que les formules grammaticales de base (à savoir le passé, le présent, le futur) doivent être “maitrisées la majorité du temps”. Il faut aussi montrer qu’on est capable de tenter des formules grammaticales dites “complexes”, à savoir des phrases avec le conditionnel, des combinaisons de verbes et de prépositions plus élaborées.

Pour simplifier, une description de photo où on dit “I can see an aeroplane in this photo” est plutôt dans la gamme du niveau 4, alors qu’une phrase telle que “This photo appears to show a single-engined aircraft” relève davantage du niveau 5.

Quoi qu’il en soit, quand il s’agit d’aller chercher un niveau 5 en grammaire, le maître mot c’est “contenu”. Il faut montrer qu’on est prêt à tenter des formules complexes et qu’on n’a pas peur de faire des fautes. Nul n’a besoin d’être parfait pour obtenir un niveau 5 au FCL.055, il suffit tout simplement d’oser plus.

Voir aussi:

  1. Vidéo de James sur les erreurs courantes des pilotes francophones en anglais.

Vocabulaire

Si vous visez un niveau 5 en vocabulaire, il faudra que votre “gamme de vocabulaire soit suffisant étendue pour communiquer sur des thèmes concrets relatifs à votre travail”. Il faut aussi que vous soyez capable de “utiliser efficacement des périphrases” lorsque vous ne disposez pas du mot juste. N’oublions pas qu’il s’agit d’un test d’anglais aéronautique.

Cela veut dire que vous ne serez pas jugé s’il vous manque un terme non-aéronautique sur un thème donné. Or, un candidat qui réussit le niveau 5 a en général tout son vocabulaire aéronautique au bout des doigts, et n’a besoin de réfléchir que sur des questions très techniques.

Voir aussi : 

  1. Vidéo de James sur le vocabulaire dans un contexte aéronautique

Se préparer au niveau 5

Réflechissez à ce dont vous avez besoin dans la réalisation de vos objectifs, et si une formation d’anglais FCL055 vous serait bénéfique. Sur les tests évalués de façon holistique, comme la majorité des tests “nouvelle génération”, si vous êtes à l’aise en anglais général, il s’agira tout simplement d’apprendre, d’une manière ou d’un autre, le vocabulaire spécifique à l’aéronautique.

Sur les tests évalués de façon binaire, un peu de “bâchotage” en conditions d’examen vous serait certainement utile. A l’examen de la DGAC notamment, il faut obligatoirement obtenir un certain nombre de points sur 20 à chaque épreuve pour obtenir le niveau que vous visez. N’hésitez pas à utiliser nos exercices gratuits pour le FCL055 de la DGAC 

Pour une solution adaptée à vos besoins et à votre profil, n’hésitez pas à nous contacter pour une évaluation gratuite.