Travailler son anglais aéronautique : au-delà du FCL.055

Ces dernières années, les 850 points au TOEIC et le Niveau 5 OACI sont devenus le Saint-Graal des pilotes français cherchant à rejoindre la compagnie nationale. Plus généralement, il est rare qu’un pilote n’ayant qu’un niveau 4 (niveau d’entrée de gamme) puisse trouver un emploi intéressant ailleurs qu’en France. Dans cet article, James fait le … Lire la suite de Travailler son anglais aéronautique : au-delà du FCL.055